Mon Mythe la 911. denisdtm89

Mon Mythe la 911. denisdtm89

RALLYE


Chamrousse VHC : les anciennes ont défié les sommets News Classic Racing

La 20ème édition de la Course de Côte de Chamrousse VHC accueillait une cinquantaine de Véhicules Historiques de Compétition ces 20-21 août devant un public nombreux toujours avide de voir évoluer ces anciennes gloires.

JPEG - 147.8 ko

Samedi 20 août - les essais

Les pilotes VHC n’ont pas été épargnés par les conditions météorologiques, lors des essais disputés ce samedi sur la Course de Côte de Chamrousse. 

 

A l’issue d’une première montée négociée sous la pluie, les averses cessaient par la suite, mais la route restait humide. De quoi calmer les ardeurs de la majorité des concurrents, qui n’ont pas manqué malgré tout d’assurer le spectacle.

 

Ce samedi soir, c’est la Chrysler Hemicuda de Jean Debaude qui occupe la tête du classement du Groupe 1. Le pilote de Vesoul devance la Ford Mustang de Christian Agostini et la BMW 323 I d’Alain Buisson.

 

Viviane Bonnardel pointe en tête du Groupe 2 au volant de sa Volkswagen Scirocco. La Championne de France devance la Ford Escort de Maurice Bick et la BMW 323 d’Anthony Rolais. Philippe Vernay place sa Ford Cortina Lotus au quatrième rang, devant la Renault 8 Gordini de Gérard Toral, et la Simca Rallye III de Philippe Ginel.

 

Au sein du Groupe 3, la meilleure performance est à mettre à l’actif de Frédéric Henneton (Porsche 911). Deuxième de ce groupe, Jacques Uttewiller, également au volant d’une Porsche 911, a été victime d’une sortie de route, heureusement sans gravité pour le Grenoblois.

 

Leader du Groupe 4, Luc Stockli (Alpine A110) devance trois Porsche aux volants desquelles on retrouve trois pilotes italiens. Suivent ensuite l’Alpine de Bernard Duret, les Porsche de Jean-Pierre François et Roger Guelpa et la Lotus Elan d’André Tissot.

JPEG - 301.5 ko
Viviane Bonnardel

En Groupe 5, la Jidé Original de Gabriel Lejeune a dû s’incliner face à la BMW 320 de Charles Veillard.

 

Les Marcadier occupent le sommet de la hiérarchie enGroupe 6/7, avec en tête de liste celle de « Gomme », qui précède celle de Pascal Ferretti. Bernard Cayrier place sa Le Gallen au troisième rang.

 

Le Groupe 8/9 voit la Martini MK 14 d’Eric Bady prendre l’avantage devant la Van Diemen de Jean-Marc Debeaune, et l’Axone de Jacky Bonnot, qui a dû stopper son élan lors de la deuxième montée suite à un souci mécanique.

 

La BMW 323 I de Vincent Herrbrecht est la plus rapide des Classic devant la Golf de Claude Perroti, les Porsche 911 de Didier Vaquet et Norbert Rieu, la BMW 30 CSL de Patrick Giboulet, et la Golf de l’une des rares pilotes féminines, Dominique Brulat.

 

En Groupe A, dans le duel qui oppose les BMW, c’est la 323 I de Simon Taponard qui devance la 635 de Charly Cauchois.

dimanche 21 août - la course

Comme leurs homologues en Moderne, les Véhicules Historiques de Compétition engagés sur cette Course de Côte de Chamrousse, ont pu bénéficier d’une météo clémente ce dimanche.

 

 

Après avoir disputé, samedi soir, leur première montée de course sur une route détrempée, les VHC retrouvaient ce matin un tracé quasi-sec, et des conditions d’adhérence qui allaient s’améliorer tout au long de la journée.

JPEG - 109 ko
J-Debaude

D’excellentes conditions donc, pour se livrer pleinement et assurer le spectacle. Ce que n’allait pas manquer de faire Jean Debaude, qui impose sa Chrysler Hemicuda en Groupe 1, devant la Ford Mustang de Christian Agostini et la BMW 323 I d’Alain Buisson.

 

Viviane Bonnardel a été la plus rapide du Groupe 2 lors des essais, elle confirme aujourd’hui en course, en réalisant la meilleure performance au volant de sa Volkswagen Scirocco. La Ford Escort RS2000 de Maurice Bick occupe la deuxième place devant la BMW 323 I d’Anthony Rolais. Suivent, la Ford Cortina Lotus de Philippe Vernay, la Simca Rallye III de Philippe Ginel, la Fiat 128 de Renato Vitale et la Renault 8 Gordini de Gérard Toral.

 

Victime d’une sortie de route, hier, lors des essais, Jacques Uttewiller a pu relancer sa Porsche 911 SC en course, pour finalement s’imposer en Groupe 3, devant une autre Porsche 911 SC, celle de Frédéric Henneton.

 

Les pilotes italiens ont brillé en Groupe 4, où Frédéric Vivalda (Porsche Carrera) devance Giorgio Tessore (Porsche 911 SC). L’Alpine de Luc Stockli complète le podium et devance un duo de Porsche 911.

 

Parmi les animateurs du Championnat VHC, on retrouve par la suite la Lotus Elan d’André Tissot, l’Alpine de Bernard Duret, les Porsche de Roger Guelpa et Michel Torcat.

JPEG - 119.6 ko
Eric Bady

Charles Veillard (BMW 320) remporte le duel qui l’opposait à la Jidé Original de Gabriel Lejeune enGroupe 5, alors que les Marcadier monopolisent le podium du Groupe 6/7, avec dans l’ordre Pascal Ferretti, Gilles Cursoux et « Gomme ». On retrouve aux quatrième et cinquième places, la Tiga SC 80 de Fernand Santarelli et la Le Gallen de Bernard Cayrier.

Vainqueur au scratch, Eric Bady (Martini MK 14) termine en tête du Groupe 8/9, devant la Marcadier de Michel Champelovier, la Van Diemen de Jean-Marc Debeaune, la Martini MK 15 Marc Poix, l’Axone de Jacky Bonnot, la Martini MK 32 de Roger-Serge Toupence.

On notera que Patrick Giboulet impose sa BMW 30 CSL en Classic, et que Charly Cauchois (BMW 635) devance Simon Taponard (BMW 323 I) en Groupe A.

-> Classement VHC

Prochaine épreuve VHC : 
- 02-04 septembre Turckheim - 3 Epis Asac d’Alsace


PNG - 23.1 ko

organisation : A.C.R.V.M. 
photo1 : CAUCHOIS Charly BMW 635

-> Compte pour le Championnat de France Montagne VHC 2016


22/08/2016
0 Poster un commentaire

Le rallye d'Autun la Châtaigne VHC-VHRS News Classic Racing |

Le rallye d’Autun la Châtaigne 2016 se disputait du 19 au 21 Août 2016 autour d’Autun en Saône-et-Loire.

Et pour l’édition du cinquantenaire, l’engouement était extraordinaire avec pas moins de 160 concurrents engagés avec 79 Voitures Modernes, 44 Véhicules Historiques de Compétition, 25 Véhicules Historiques de Régularité Sportive et 12 voitures de Légende.

 

Cette année, l’équipe de l’Asa Morvan avait dessiné un nouveau parcours constitué de 3 ES très proches les unes des autres à faire 4 fois, ce qui représentait 142 km d’épreuves chronométrées pour un parcours total avec les liaisons d’environ 370 Km sur 2 jours de course.

 

En VHC, l’OPEL Ascona 400 de l’équipage Oreille a mené avec brio jusque l’ES8 où un ennui mécanique les a obligé à abandonner !

 

 

Son poursuivant l’équipage Eouzan n’a pu en bénéficier puisque sa B.M.W. M3 a fait une sortie de route sans gravité également dans l’ES8 !

 

 

C’est la Porsche de Benoit Chavet qui s’adjuge ainsi la victoire de cette édition VHC 2016

Podium VHRS (25 engagés/ 18 classés)

JPEG - 80.8 ko
Podium VHRS

1 321 FUCHEY. P - HAYEZ. C PORSCHE 911SC 
2 314 LAREPE. J - DAVID. L OPEL ASCONA I 2000 
3 312 PETIT-PROST P.-BOINE C. FORD ESCORD MK2 
-> Classement VHRS

Podium VHC (44 engagés / 30 classés)

1 210 CHAVET Benoît BOYER Pascal PORSCHE 911 SC 
2 205 PERRAUD Maurice PERRAUD Fiona FORD Escort MK2 
3 228 JACQUOT Jérôme GRANDEMANGE Marielle ALFA ROMEO GTV-6 
-> Classement VHC


PNG - 25.7 ko

Organisation A.S.A MORVAN 

 

 CHAVET Benoît BOYER Pascal PORSCHE 911 SC 

 

 

 


22/08/2016
0 Poster un commentaire

TOUR DE CORSE HISTORIQUE 2016

José Andréani :

Le plaisir partagé Le Tour de Corse Historique s’inscrit dans la lignée des plus prestigieux rallyes du monde : Monte-Carlo, 1000 Lacs, RAC, Portugal…

Depuis 15 ans, ce Tour de Corse Historique remet en scène des autos et pilotes de légende et des amateurs en quête de routes mythiques.

Désormais seul Chef d’orchestre aux commandes du rallye, José Andréani, se livre et nous évoque sa passion pour l’univers du rallye.

José, à quand remonte votre passion pour la course automobile ?

« Au milieu des années 60, en voyant passer, aux côtés de mon père et de mon jeune frère, assis sur un muret, le Tour de Corse dans Porto-Vecchio. La vision d’une horde de Dauphine, au premier rang desquelles celle de Pierrot Orsini, traversant le village, pied au plancher, a sans doute été le déclencheur.»

Du rêve, vous êtes passé à la réalité, en prenant le volant. Dans quelles circonstances ?

« Mon objectif était évidemment de courir ! J’ai été deux fois co-pilote. En novembre 1973, sur l’Île de Beauté, dans une R12 Gordini, puis en 1982, au Rallye du Var, avec Claude Balesi, sur une R5 Turbo. Nous avons terminé 4è, face à des Thérier, Nicolas, Snobeck… sur des autos bien plus puissantes. J’ai ensuite piloté sur des rallyes terre, entre 1982 et 1986, avec une Opel Mantra de 110 chevaux, puis de 180 chevaux. J’ai remporté deux épreuves et terminé ma dernière course dans le trou, sans trop abîmer l’auto. Les Pirelli mettaient longtemps à monter en température et je n’ai pas dû être assez patient… (Rires.)»

Comment passe-t-on du stade de pilote à celui d’organisateur ?

« J’ai arrêté la course car je manquais de moyens pour aller plus loin. De plus, chargé de famille, je me devais de faire des choix. Ainsi va la vie… En parallèle du plaisir de pilotage, j’ai toujours eu la fibre d’organisateur. En 1983, j’ai repris l’organisation de la course de côte de Porto-Vecchio. Six ans plus tard, ce fut la première édition du Terre de Corse. Une épreuve qui compta pour le championnat de France et d’Europe. Ce fut ensuite le Trophée des Îles, un trait d’union entre la Corse et la Sardaigne, puis le Tour de Corse Historique, dont ce sera la 16éme édition, le Rallye delle Bocche di Bonifacio avec mon ami Vittorio Carlino et le rallye Maroc Historique (initié avec Yves Loubet) et avec lequel, je prends momentanément du recul. Suite au retrait d’Yves Loubet, je dois redoubler d’efforts sur le Tour de Corse Historique, afin d’en assurer le bon déroulement et le développement car de belles pages sont encore à écrire.»

On a le sentiment que l’organisation d’une course est une succession de problèmes à résoudre. Y prend-on du plaisir ?

« C’est avant tout la passion qui nous fait avancer ! Organiser, c’est un challenge que l’on a envie de relever, pour donner du plaisir aux gens et pour qu’ils s’éclatent. La masse de travail est considérable ! Souvent, les jeunes partent en courant en découvrant l’ampleur de la tâche, mais grâce à notre expérience, on arrive toujours au meilleur résultat. Les Corses carburent à la passion, c’est notre force !»

Le Tour de Corse Historique, c’est avant tout une équipe. Quelle en est la structure ?

« Une dizaine de personnes y travaille toute l’année, épaulées par une vingtaine de professionnels le temps de la course mais avant tout, c’est une équipe à 95% constituée de bénévoles dont le cœur bat au rythme de la course ! Ses 350 bénévoles sont les maillons d’une chaîne solide qui permet d’assurer la pérennité de  l’épreuve, contre vents et marées. Ce Tour, c’est une œuvre collective où chacun apporte une compétence, une énergie, une envie. Le Tour de Corse Historique est désormais inscrit au patrimoine de la Corse et c’est la passion des bénévoles, autant que leur communion avec les concurrents, qui en font le succès.»

Qu’est-ce qui fait l’ADN du Tour de Corse Historique ?

« Avant tout, des spéciales mythiques où se sont affrontés les plus grands champions avec les autos les plus incroyables ! Rouler dans les traces de Munari, Darniche, Andruet, Mouton, Ragnotti ou Loeb, c’est magique, c’est le rêve de tout rallyman ! Chacun des 834 kilomètres du rallye témoigne d’une histoire ! Le Tour de Corse Historique, c’est un film culte où chaque concurrent devient acteur, sur les traces des légendes du sport auto. Au-delà du parcours extraordinaire, c’est la convivialité, le plaisir de retrouver les copains, un plaisir partagé et communicatif. L’autre axe, c’est la volonté de préserver le plus grand espace de liberté pour les concurrents.»

Concrètement, comment cela se traduit-il ?

« Tout en conservant un cadre, règlement oblige, nous mettons tout en œuvre pour que les concurrents aient le moins de contraintes possible. Ainsi, l’assistance est libre, comme cela se faisait dans le passé. Chacun fait sa mécanique où il le souhaite, 3 heures durant, à la fin de chaque étape; en cas de petite défaillance mécanique, les équipages ont la possibilité de repartir; les reconnaissances peuvent être effectuées l’été, offrant ainsi la possibilité de les coupler avec les vacances… Notre ambition est de voir le maximum de concurrents terminer l’épreuve, avec le sourire, et de vivre pleinement cette belle aventure qu’est le Tour de Corse Historique.»

 Au fil des ans, nous pouvons certifier que ce Tour de Corse Historique est un rallye que tous les concurrents adorent, retrouvant cette passion d’autrefois et cette impression de liberté, avec cette grande camaraderie entre les concurrents qui vivent des moments forts, avec de sacrées montées d’adrénaline et où on ne se bat pas pour la gagne et ou on a moins de pression avec ces réglementations actuelles qui ternissent et émoussent le plaisir.

Autant d’éléments qui font de cette course, l’épreuve-phare de la discipline des compétitions Historiques de Rallyes !




18/05/2016
0 Poster un commentaire

NOURRY COMPETITION

La famille Nourry en force au Rallye de Deauville fevrier 2016.

Nouveau Challenge pour la famille Nourry père et fille: l'engagement de leurs Porsche respectives au rallye de la côte fleurie fin février.

Avec plus d'une vingtaine de participations à ce rallye, 3 victoires "scratch" et 8 podiums au général, Michel nourry aura à cœur de se faire plaisir et de prouver, qu'à 70 ans, il maîtrise toujours les chevaux de sa monture sur le tracé normand!!

Anne-Sophie accompagnée de son compagnon,Tony Cosson, auront comme objectif de faire à nouveau résonner son nom dans la forêt normande, plus de 35 ans après la première participation de Michel à ce rallye.

Ils seront confrontés à une dure concurrence mais ne lâcheront rien comme à leur habitude.





15/05/2016
0 Poster un commentaire

NOURY COMPETITION

Quel début d’année pour notre équipage « rallystique », Anthony Cosson co-piloté par Anne Sophie J !!!

Un premier rallye sur les terres normandes, à Deauville, important aux yeux de la famille Nourry car Michel est déjà monté pas moins de 8 fois sur le podium « scratch ».

On y a donc vu, 30 ans après, à nouveau une Porsche Nourry, puisque Tony et Anne Sophie y ont levé la coupe des « 3eme ».

Un rallye compliqué de par la concurrence présente et un terrain difficile avec un rallye éprouvant sur 2 jours.

Quel moment unique d’émotions lorsque Michel a été appelé sur le podium pour féliciter l’équipage et plus particulièrement sa fille pour sa ligne de conduite et sa motivation à représenter la famille, le garage et l’écurie depuis déjà 16 ans.

Un souvenir marqué à jamais.

Retour en vidéo dans le cockpit de la Porsche 997 :https://youtu.be/7pVf3VbaF-U

Aussitôt rentré, sac de voyage refait, quelques affaires au garage et c’est reparti pour le second rallye de l’année, le Rallye de la Vienne, cette fois sur les terres du pilote.

Malgré encore et toujours un terrain peu adapté aux 2 roues motrices de la Porsche contre tout le flot de 4 roues puissantes venues en nombre préparer la 1ere épreuve du championnat de France au Touquet, notre équipage était venu avec un objectif de podium étant déjà monté sur la 2eme marche l’an dernier.

Ils ont ainsi renouvelé leur exploit de l’année passé en montant à nouveau sur la 2eme marche mais avec la manière : en menant la tète du rallye dès la première spéciale grasse et particulièrement piégeuse, ils la gardèrent en se battant comme des beaux diables jusqu’aux spéciales de nuit ou le pilote de la nouvelle Skoda passa devant pour seulement 11 secondes d’écart sur plus 1heure 30 cumulé de parcours chronométré.

Aucun regret et des moments d’émotions intenses comme vous pourrez en juger à la fin de cette video ou l’émotion d’Anne-Sophie a déjà été vues plus de 32000 fois sur la page facebook :https://youtu.be/61tWtCMvLrk

La famille Nourry en force au Rallye de Deauville fevrier 2016 Nouveau Challenge pour la famille Nourry père et fille: l'engagement de leurs Porsche respectives au rallye de la côte fleurie fin février.

Avec plus d'une vingtaine de participations à ce rallye, 3 victoires "scratch" et 8 podiums au général, Michel nourry aura à cœur de se faire plaisir et de prouver, qu'à 70 ans, il maîtrise toujours les chevaux de sa monture sur le tracé normand!!

Anne-Sophie accompagnée de son compagnon,Tony Cosson, auront comme objectif de faire à nouveau résonner son nom dans la forêt normande, plus de 35 ans après la première participation de Michel à ce rallye.

Ils seront confrontés à une dure concurrence mais ne lâcheront rien comme à leur habitude.

Titre de Vice Champion de France pour l'équipage NOURRY/COSSON Novembre 2015.

La saison 2015 de rallye de notre équipage s'est terminée mi-novembre avec un rallye d'automne fidèle à sa réputation de rallye difficile – Michel y avait d’ailleurs échoué il y a plus de 30 ans en terminant sa course dans les marais.

Nos amoureux se sont vus attribuer le titre de "vices champions de France des rallyes - 2 eme division" au terme d'une dernière manche riche en rebondissements ou ils finissent à une belle deuxième place au sratch.

Moyennement bien parti dans des conditions peu adaptées à la porsche avec des cordes piégeuses et des spéciales de nuit difficile, notre équipage pointait à la 5ème place aux termes du 1er jour.

Un autre jour, une nouvelle météo, un beau soleil, des supporters et une super équipe pour ce qui s'avéra être très probablement la meilleure et la plus impressionnant boucle de spéciales de l'année.

Ils pointent alors à une solide 2ème place avec un moral en "beton".

Restera enfin à "assurer" cette position pour les dernières spéciales de nuit et surtout rester sur la route malgré les nappes de brouillard qui rendent les spéciales impraticables :

Probablement l'exercice le plus dure d'un rallye puisque seules les "notes" et leur enchaînement comptent à ce moment précis!

Notre équipage a su mener cette auto à la limite de ces capacités, créer une nouvelle fois l'osmose des grands jours pour assurer le spectacle.

Même si l'espoir était de monter sur la plus haute marche du podium de ce championnat, ils n'ont aucun regret car ils savent qu’ils ont tout donné, à la limite du raisonnable bien parfois.

Ils sont fiers d'avoir pu gravir le podium "scratch" de 10 rallyes (sur 13 courus), montrer qu'une 2 roues motrices "de série" bien menée peux rivaliser avec des "usines" mieux équipées et surtout que les "Porsche Nourry volantes" sont toujours présentes 40 ans et 1 génération après.

Merci à tous pour votre soutien inconditionnel qui les a transcendé tout au long de cette formidable annéen et en cadeau, la spéciale "décisive" en vidéo , accrochez vous!!

http://youtu.be/p0V809BayPI

Passionnément Anne Sophie, Tony, Michel et toute l'équipe.

Les ventes de septembre : 2455cv sous les capots !

septembre 2015 Les ventes du mois de septembre : plus de 2455 cv sous le capot !

Des modèles quasi neufs, des faibles kilométrages, des configurations uniques...

Quel bonheur !

Merci à nos chers clients pour leur confiance

 

L'équipage COSSON-NOURRY en tête du championnat de france des Rallyes 2eme division 24 ans déja...

 

 

Mai 2015 C'était il y a 26 ans, même rallye, même envie, même talent....

En 1991, une Porsche Nourry montait pour le dernière fois sur la plus haute marche du podium du rallye de Dieppe, pilotée de main de maître par Michel....

24 ans plus tard, une Porsche Nourry marque à nouveau les esprits en montrant qu'il faut toujours compter sur la marque allemande et la famille Nourry.

Quelle fierté pour Anne Sophie et Tony de suivre les traces de Michel.







15/05/2016
0 Poster un commentaire


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser